mardi, mai 12, 2015

ROLAND SABATIER, ANNE-CATHERINE CARON ET HUGO BERNARD A BLOIS


dimanche, mars 08, 2015

SABATIER / CARON DERNIERES PUBLICATIONS PSI


ROLAND SABATIER
LE VOIR-DIT DE LA DOUBLE OBSCURITÉ. Suite hermétique pour bouche, mains et pieds, avec quelques silences. (1966-1967)
Ouvrage 21 x 15 cm, en feuilles, sous couverture rempliée, 50 pages. Tirage à trente-cinq exemplaires signées et numérotés comportant une « œuvre de pathologie esthétique » originale, également signée et différemment altérée dans chacun des ouvrages. Publications Psi, décembre 2014. Prix de vente : 100 euros
« C’est à l’évocation de l’éventualité de ce mélange que le Voir-Dit m’est revenu en mémoire. Les termes qui en caractérisent la dénomination signifiant déjà, en eux-mêmes, la double expression de mon projet : « voir », pour « appréhender par le regard », évoquait la dimension muette et, « dit », notamment à se charger du sens de « entendre », renvoyant à la dimension sonore.
Sans en reprendre les caractéristiques d’autrefois — le thème courtois autobiographique et l’alternance de formes poétiques fixes, les pièces lyriques et musicales, les lettres en prose, etc. —, cette œuvre tente d’en établir néanmoins une correspondance en mettant en présence différentes successions d’arrangements fondés sur les expressions versificatrices et musicales modernes, inscrites dans le lettrisme et l’aphonisme et l’art infinitésimal, tout ce que les arts comptent aujourd’hui sur le plan sonore.
Avant tout, c’est de cela dont il s’agit dans Le Voir-Dit de la double obscurité : une partition au sein de laquelle s’interpénètrent constamment des expressions aphonistiques et lettriques — accessoirement infinitésimales — qui, habituellement, s’inscrivent dans des champs séparés. Les expressions mises en œuvre se subdivisent en deux groupes, l’un établi à l’aide d’un miroir sur lequel l’interprète se voit effectuer un certain nombre d’expressions muettes ; l’autre sur des expressions, également silencieuses, communiquées auprès du public sous la forme de pancartes ou de projections. Ces dernières reprennent des segments de l’œuvre précisément dénommée Les Aphonismes, réalisée antérieurement, en 1965, et dont il avait été diffusé plusieurs extraits, en mai 1966, au café Théâtre de l’Échiquier. Au cours de ces présentations, les diverses sections, constituées par des expressions imagées ou proverbiales, apparaissaient à tour de rôle, transcrites sur de grandes feuilles de papier que les interprètes, tout en circulant parmi les spectateurs, tenaient à bout de bras. Elle a été interprétée dans une version modifiée (les termes muets étaient inscrits sur de petits papiers et distribués aux spectateurs), le mardi 2 juin 1970, dans le cadre du Premier Festival d’Art infinitésimal et sup. » (R.S. Extraits de la préface)
www.rolandsabatier.com

ANNE-CATHERINE CARON
DU ROMAN (ENTRE) LES LIGNES
Publications Psi, 2014. Format 15,5 x 21 cm, 52 pages (en feuilles), sous couverture rempliée. Edition originale à 25 exemplaires dont les dix premiers, signés et numérotés de 1 à 10, sont enrichis d'un "insert narratif" photographique ciselé et rehaussé par l'auteur, différent dans chaque volume, en corrélation volontaire directe et indirecte avec ce roman conçu entre 2010 et 2014 et comportant des citations antérieures. 
"Dès son arrivée dans le Lettrisme en 1972, l’art de la prose sera le terrain de prédilection d’Anne-Catherine Caron. Son œuvre s’édifiera tout d’abord sur de simples feuillets épars, puis sur des tableaux au sein desquels figurait systématiquement la mention de roman. Leur trait commun consiste à réduire la totalité des signes de la communication à l’unité exclusive du carré, inlassablement répété et parfois entrecoupé des lettres A et Z. C’est toutefois en 1976/77 que l’auteure rassemblera les fondements constitutifs de cette approche romanesque avec Roman à Équarrir, paru en 1978 aux Editions Anakota, un « roman barbare » qui campe une vision hermétisée et épurée des possibilités des multi-écritures. L’on peut y discerner une expression qui cherche constamment l’objet et le sujet de son écriture, et, tout en s’interrogeant sur les formes possibles de la fiction, s’essaie de manière presque obsessionnelle à définir et à cerner toutes les configurations possibles de son élément principal. Mais dans une stratification supplémentaire de sa démarche, l’écrivain introduit un jeu ludique l’incitant à agir sur la progression narrative, voire sur la composition traditionnelle, en désorganisant la mise en page, en brisant l’ordre des chapitres, notamment par une table des matières incongrue, discrépante et détachée de son contenu intrinsèque, pour constituer de nouveaux récits infinis qui nourriront la plupart de ses œuvres suivantes : de Tu minaudes alors qu’il faut changer le monde ou le Roman mural (1992 -2002), jusqu’à Romanzo di una lettrista (2006), en passant par ses Romans excoordistes en bandes roulées ou ses Romans en pile, De la Carritude en Lettrisme ou, encore, Alice à la racine carrée du Lettrisme (2000-2010). Elle participe aux principales expositions du groupe lettriste, notamment à La Vérité lettriste, Après la fin de l’art (Musée d’art moderne de Saint-Etienne), Lettrisme : Vue d’ensemble sur quelques dépassements précis, Villa Tamaris (2010), Pensiez-vous (vraiment) voir une exposition, Passage de Retz, Paris (2012). Commissaire d’expositions, elle cosigne plusieurs manifestations avec Roland Sabatier et organise la seconde édition de Le Lettrisme au-delà de la féminitude à la Villa Cernigliaro où elle esquisse la première histoire des femmes à l’intérieur de ce mouvement d’avant-garde, Murmure de femmes autour du Lettrisme."
www.annecatherinecaron.com
Distribution Librairie Lecointre Drouet
9, Rue de Tournon - 75006 Paris  - Tél.: 00 33 (0) 1 43 26 02 92 - Fax. 00 33 (0) 1 46 33 11 40 - email: info@lecointredrouet.com

vendredi, décembre 05, 2014

ROLAND SABATIER : ISOU & BRETON

Roland Sabatier
Propriétés d'une approche, André Breton et Isidore Isou, de la méprise à l'impasse (1946 - 1966)


"Le Surréalisme et le Lettrisme. Breton et Isou.
Eux deux, personne ne niera que, de plusieurs manières, cela fait Histoire. Une histoire qui se passe devant quelques-uns et à l’insu des autres, que l’on peut présenter comme celle de celui, le premier, qui finit et qui ne veut pas l’admettre, et du second, qui commence — et qui, déjà, ne le sait que trop.
C’est au pas-à-pas du détail de ce croisement que va se révéler cette forme subtile, impalpable à l’origine, puis évidente, du dépassement d’une force par une autre, caractéristique de la manifestation créatrice. C’est ce phénomène qui impose, en raison des résistances et des incompréhensions que l’inédit fait naître, et au-delà même de l’estime que chacun porte à l’autre, que, au moins au cours d’un certain temps, la problématique initiale, de Breton et Isou, se soit transformée en celle de Breton ou Isou. »

Publications Psi, 2014. Format 15,5 x 21 cm, 50 pages, couverture rempliée. Tirage à 50 exemplaires numérotés et signés par l'auteur, tous enrichis d'un "en-cas" hypergraphique original, différent dans chaque ouvrage, destiné, si le besoin s'en fait sentir, à être associé à n'importe quel objet de la vie courante afin de le muer en une narration à multi-signes inédite."
Distribution Librairie Lecointre et Drouet
9 Rue de Tournon, 75006 Paris / Tél.: 00 33 (0) 43 26 02 92/ Fax. 00 33 (0) 1 46 33 11 40/ e-mail : info@lecointredrouet.com



samedi, octobre 04, 2014

LES "ELECTROGRAPHIES" DE SABATIER AUX PAYS-BAS

A l'Extrapool de Minègue (Pays-Bas), dans le cadre de l'exposition "Rules of Hypergraphy", interprétation ce soir  4 octobre 2014 à 21 h de Electrographie (le Problème), une oeuvre électrographique ciselante réalisée en 1963 par Roland Sabatier. Intervention de l'auteur en live et entretien sur Skype avec Paul Gangloff.
La représentation filmée sur You Tube >http://youtu.be/alm-CXZss7I<

vendredi, septembre 12, 2014

RULES OF HYPERGRAPHY / EXTRAPOOL


RULES OF HYPERGRAPHY
EXTRAPOOL, NIJMEGEN, NL FROM 26 SEPTEMBER TO 5 OCTOBER. 
Marc Matter, Karl Nawrot, Our Polite Society, Jörg Piringer, Roland Sabatier & al.

"Hypergraphy" is an artistic practice developed by the Lettrist avant-garde in the 1950's. They defined it as “introducing into alphabetic writing not only the art of painting, but the graphics of all people or social categories past and present, as well as the graphics or anti-graphics of every individual imagination”. By means of a timeline drawn by artist Roland Sabatier, the exhibition shows how the Lettrists situated hypergraphy within the history of writing and painting. It further assembles works by turntablist Marc Matter, (typo)graphic designer Karl Nawrot, graphic designers Our Polite Society and sound poet Jörg Piringer, each of them exemplifying uses of signs and letters that goes beyond writing. The accompanying publication works as a subtext for the exhibition. It provides further insight into the concept of hypergraphy, but also prolongs the investigation by taking a detour into the relation between the Lettrists and the punks.
Friday September 26th at 7 pm: Exhibition opening and presentation of the publication.  The exhibition is accessible during the Nijmeegse Kunstnacht on Saturday 27th and every day from Sunday 28th September to Sunday 5 October, from 1pm to 6pm. The entrance is free of charge.
Saturday October 4th at 7pm: Lectures/performances with sound works by Marc Matter and Jörg Piringer and a piece for lights based on a hypergraphic score by Roland Sabatier. The performances starts at 8 pm and lasts until 10 pm, followed by an after program until midnight. The entrance cost 5 euros.
EXTRAPOOL, Tweede Walstraat 5, 6511 LN Nijmegen, NL

samedi, avril 12, 2014

CHRONIQUES ITALIENNES DU LETTRISME D'ANNE-CATHERINE CARON


CHRONIQUES ITALIENNES DU LETTRISME, 2014
Anne-Catherine Caron
Film sonore en langue italienne et images discrépantes. Première séance publique le 6 mars 2014, au Circolo dei Lettori de Turin dans le cadre de la rencontre « Les Avant-gardes et le Lettrisme entre Turin et la France », organisée par l’Alliance Française de Turin.
Durée 40’. Son en langue italienne interprété par l’auteur
Ce film est composé d’une bande sonore énonçant la chronologie commentée des manifestations, expositions et initiatives du groupe lettriste en Italie depuis 1945 à nos jours, et d’une bande visuelle constituée d’images indifférentes ou significatives. Le texte de cette œuvre cinématographique et la description correspondante des images fera prochainement l’objet d’une publication aux Editions PSI sous le titre de Chroniques italiennes du Lettrisme.

vendredi, février 28, 2014

LES AVANT-GARDES & LE LETTRISME ENTRE TURIN ET LA FRANCE



LES AVANT-GARDES ET LE LETTRISME ENTRE TURIN ET LA FRANCE

GIOVEDÌ 6 MARZO, ORE 18
CIRCOLO DEI LETTORI - TORINO - Via Bogino, 9.

LIEN: http://www.circololettori.it/les-avants-gardes-et-le-lettrisme-entre-turin-et-la-france/


samedi, février 08, 2014

PROLONGATION

dimanche, janvier 19, 2014

APRES-MIDI A BLOIS

Samedi 25 Janvier 2014
Pavillon d'exposition (entrée libre) Fondation du doute, 6 rue Franciade à Blois.
UN APRÈS-MIDI AVEC ROLAND SABATIER de 15h à 18h
Dans le cadre de son exposition « Œuvres de pédagogie esthétique » (1988-1990), prolongée jusqu’au 19 février inclus. (Ouvert au public du mercredi au dimanche de 14h à 18h30).
Roland Sabatier est artiste, acteur et défenseur du mouvement Lettriste depuis 1963. Il occupe aujourd'hui une place centrale dans le mouvement lettriste toujours actif, mouvement français né en 1945 et porté par son chef de file Isidore Isou (1925-2007).
Roland Sabatier s’est engagé dans l’ensemble des disciplines de ce mouvement produisant des œuvres très diverses dans différents domaines : de la poésie et de la musique au théâtre et au cinéma (certains de ses films seront présentés prochainement au Musée du cinéma du Centre Pompidou), de la peinture, l’architecture, du roman à l’économie ou à la psychologie.
- 15h00 au Pavillon d’exposition (cour du cloître)
Roland Sabatier présente son exposition « Œuvres de pédagogies esthétique » (1988-1990) 
Discussion sur le thème "Art et Enseignement », illustrées par cette définition "Ce qui pourrait le mieux caractériser ces œuvres, c’est qu’elles représentent plusieurs manières de cours sur l’Art, des cours donnés, hors des voies habituelles, par les œuvres elles-mêmes."
- 16h30 au café LE FLUXUS
Débat/rencontre avec Roland Sabatier autour de « L'anti-cinéma » et des films présentés dans l’exposition. 
Renseignements : 0254553740 
www.fondationdudoute.fr

mercredi, janvier 08, 2014

RABELAIS REVISITÉ

Lien sur l'article "Bataille de quenelles et d'andouilles : Rabelais revisité", publié le 6 janvier 2014 par Les Cahiers de l'externité.
http://voiceofexternity.blogspot.fr

dimanche, octobre 20, 2013

(BIENTOT) PEDAGOGIE ET ANTI-CINEMA DE ROLAND SABATIER

FONDATION DU DOUTE / BLOIS
Pavillon d’exposition temporaire
9 novembre 2013 / 9 février 2014
ROLAND SABATIER

ŒUVRES DE
PEDAGOGIE
ESTHETIQUE
(1988-1990)
Depuis 1963, Roland Sabatier occupe un rôle très important dans le groupe d’avant-garde lettriste en raison de l’originalité et de la diversité de ses réalisations qui introduisent un certain nombre de nuances créatrices dans  tous les champs des ramifications culturelles complexes du mouvement fondé par Isidore Isou et cela dans différents domaines de la Culture — depuis la poésie et la musique jusqu’au théâtre et au cinéma, en passant par la peinture, le roman ou l’architecture.
Ce qui pourrait le mieux caractériser ses Œuvres de pédagogie esthétique, c’est qu’elles représentent plusieurs manières de cours sur l’Art, des cours donnés, hors des voies habituelles, par les œuvres elles-mêmes.
Chacune « parle », en incluant dans ce qu’elle est - à savoir un dépassement précis dans une évolution déterminée - des tentatives d’explications de ce dépassement. Souvent, elles se jouent du passage d’un art à un autre pour aboutir, dans l’art infinitésimal, à l’établissement de correspondances avec les différentes configurations formelles passées.
Ainsi par exemple, dans Réinterprétation infinitésimale d’une œuvre expressionniste, à partir d’un arrangement d’éclairage intense, Roland Sabatier propose la possibilité de l’existence d’une œuvre in-imaginaire déformée, monstrueuse et fantastique, caractéristique de l’exploration « expressionniste » de cet art. Ailleurs, il occulte une de ses réalisations de multi-écritures par une projection de confettis colorés qui suggèrent le dépassement de cet art par un défilement vertigineux de représentations brèves pour construire un super-ensemble mental d’une densité extraordinaire, inconnue à ce jour. Abordant dans un autre cas le cinéma, il explique la nécessité pour cet art de s’accorder à l’évolution moderne des autres cadres formels et, comme exemple de ces « aberrations » que l’art filmique exige, il édifie un déroutant Film de bouts de ficelles.
D’autres réalisations nous font découvrir des concepts inédits dans l’art : L’œuvre-surprisel’Homologie formelleLa Démonstration dont les points, les lignes et les surfaces sont figurés par des perles de bois, ou, encore la monumentale Somme hypergraphique qui, en rapport à l’ensemble des arts visuels, procède à l’inventaire complet des modalités d’organisations des multi-signes.
Parfois son action didactique s’accomplit à travers la critique, comme dans le cas de l’une des propositions d’un artiste contemporain dont il reprend sans le désigner, mais sous le titre explicite de What about plastic art creation ? , le dispositif pour le « corriger », démontrant ainsi, contre l’erreur dialectique de l’artiste allemand (Joseph Beuys), les multiples possibilités des emplois précis de l’objet figuratif dans les arts visuels passés ou présents.
En parallèle et pendant toute la durée de l'exposition : Projections de films réunis sous le titre de "La (certaine) image du cinéma de Roland Sabatier". LIEN SUR LE PROGRAMME : CLIQUER: ICI
Catalogue de l’exposition avec une présentation de Mirella Bandini
Vernissage le 8 novembre à 18h00
FONDATION DU DOUTE / ÉCOLE D’ART DE BLOIS-AGGLOPOLYS
6 rue Franciade / 41000 Blois

Ouvert de 14h à 18h30 du mercredi au dimanche
Renseignements au 02 54 55 37 40. Lien : http://www.fondationdudoute.fr
Site Roland Sabatier : www.rolandsabatier.com

La visite floue (avec une répétition) de cette exposition est visible sur http://www.youtube.com/watch?v=IUHJK6g70-k
Voir aussi : RIPOSTE LETTRISTE : LE CINEMA DE ROLAND SABATIER